Hypertension Online

  Partager


 
Publicité 
 
   

 

 

IV - POURQUOI L'HYPERTENSION ARTERIELLE EXISTE-T-ELLE?

4.1 - Le plus fréquemment, il n'existe pas d'explication à cette hypertension artérielle
Mais parfois une maladie est responsable de l'hypertension:
les hypertensions artérielles secondaires

4.2 - La démarche médicale
4.3 - Les causes
        4.3.1 - Les médicaments
        4.3.2 - Un trouble hormonal

        4.3.3 - L'hypertension artérielle induite par le rein
        4.3.4 - Une cause rare : présence d'un obstacle dans l'aorte



Publicité
4.3.3 - Hypertension artérielle induite par le rein

Deux mécanismes d'atteintes rénales peuvent expliquer une hypertension artérielle: l'atteinte de l'artère qui alimente le rein en sang et l'atteinte du rein lui-même.

1 - Atteinte de l'artère qui apporte le sang au rein

Parfois, il arrive que l'artère qui apporte le sang au rein soit bouchée ou présente un rétrécissement, principalement du fait de l'existence d'une plaque d'athérome ou d'athérosclérose. Comme le sang arrive moins bien au niveau du rein, celui-ci va fabriquer des substances favorisants l'apport de sang dans le rein. Ces substances s'appellent la rénine, l'angiotensine, et l'aldostérone, et sont toutes des substances qui entraînent une élévation de la pression artérielle. Les médecins parlent alors d'un hyperaldostéronisme secondaire, c'est à dire que l'aldostérone n'est pas sécrétée directement par la glande surrénale mais indirectement par une cascade de réaction chimique due à l'occlusion de l'artère rénale.

Les causes de ces rétrécissements de l'artère rénale sont essentiellement un épaississement de l'artère chez la femme, en particulier jeune, et plus volontiers un athérome chez l'homme fumeur, plus âgé, et présentant d'autres facteurs de risque cardiovasculaire (trop de cholestérol, présence de diabète).

Que fait le médecin?

Celui-ci va dans un premier temps confirmer le diagnostic de rétrécissement d'un ou des artères qui apportent le sang aux reins. Il fera réaliser tout d'abord une échographie-doppler des artères rénales, examen non invasif, indolore, mais dont la principale limite est liée à la morphologie des patients. En effet, l’aorte et les artères rénales ne sont pas toujours bien visualisés chez les personnes présentant un surpoids ou une obésité.

Un scanner des rein et des artères rénales peut également être réalisé, les images étant de meilleur qualité depuis quelques années grâce aux progrès de l’imagerie médicale (rapidité des séquence d’acquisition permettant une meilleur définition des images artérielles).

Une Imagerie par Résonance Magnétique nucléaire (IRM) peut également s’avérer utile.

Pour avoir confirmation de la présence de lésions au niveau des artères rénales, la visualisation complète des artères grâce à l’injection dans ces artères d’un produit radio-opaque (de l’iode) sera parfois nécessaire. Cet examen est nommé "artériographie des artères rénales".

A l'issue de ces examens, le médecin choisit de traiter son malade par des médicaments anti-hypertenseurs simples, si l'occlusion n'est pas très importante ou décide d'ouvrir cette artère. Pour cela, il a la possibilité de faire dilater l'artère à l'aide d'un ballonnet placé directement au contact de la zone rétrécie puis gonflé, avec parfois mise en place d'un petit ressort dont le rôle est de maintenir l'artère en position ouverte.

Le traitement est rarement purement chirurgical et repose sur la réalisation d'un pontage c'est à dire de la greffe d'une artère prélevée dans une autre partie du corps et mise en place après l'obstacle dans l'artère rénale.

Les complications à long terme d'une occlusion de l'artère rénale sont essentiellement la destruction du rein, qui va sécréter de nombreuses substances toxiques responsables de l'hypertension artérielle. Le traitement, à ce stade, consiste à extraire chirurgicalement le rein qui n'est plus efficace.

2 - Atteinte directe du rein

Toutes les atteintes graves et chroniques du rein peuvent induire une hypertension artérielle. Les mécanismes de l'hypertension artérielle sont mixtes: d'une part le rein filtre moins d'eau et donc augmente la pression dans les artères, et d'autre part le rein sécrète des substances qui contractent les artères responsables d'une augmentation de la pression artérielle.

Que fait le médecin?

Il détecte, à l'aide d'examens biologiques dans le sang et les urines, les anomalies du rein puis traite en fonction de la cause. Il peut également demander la réalisation d’une échographie rénale. Néanmoins, très souvent le traitement de la cause est décevant, ce qui impose de traiter l'hypertension artérielle par des médicaments anti-hypertenseurs administrés en comprimés.

A un stade très évolué, le traitement d'une insuffisance rénale par dialyse est nécessaire, ce qui réduit l'hypertension artérielle.

Un trouble hormonal

Dernière modification de cette fiche : 12/02/2007

 
 
 Auteur : Equipe Médicale Hypertension Online



 
  Le saviez-vous ?

Parfois, de multiples poussées d’hypertension artérielle sont responsables de petits accidents vasculaires cérébraux.

Au long cours, ils vont provoquer de véritables dégâts au niveau du cerveau.

Hypertension et AVC

  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir en mangeant : apprivoisez la nourriture!

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.


      © 2000 - 2016 Viviali    Contact    Notice légale