Hypertension Online

  Partager


 
Publicité 
 
   

 

 

LES MEDICAMENTS ANTI-HYPERTENSEURS > Les anti-hypertenseurs d'action centrale > Méthyldopa

Nom chimique : Méthyldopa
Dénomination(s) courante(s) : ALDOMET ®, METHYLDOPA RPG ®, METHYLDOPA MSD ®



Publicité
Mécanismes d’action

La pression artérielle est régulée par le système nerveux, qui est responsable de la fabrication de substances capables de relâcher les parois des artères (responsable d’une baisse de la pression artérielle) ou de les contracter (ce qui est responsable d’une élévation de la pression artérielle).

Le système nerveux régulateur est constitué par deux entités complémentaires:

- le système dit "sympathique" est responsable de la fabrication d’adrénaline et de noradrénaline. Toute stimulation de ce système entraîne une contraction de la paroi des artères et ce qui est donc responsable d’une élévation de la pression artérielle. De plus, la stimulation du système sympathique entraîne une accélération de la fréquence cardiaque et par conséquent une élévation du débit cardiaque, responsable d’une élévation de la pression artérielle.

- Le système dit "para-sympathique" est responsable d’une fabrication d’acétylcholine. Cette substance induit une dilatation de la paroi des artères et un ralentissement de la fréquence cardiaque et donc du débit.

Ces mécanismes sont responsables d’un abaissement de la pression artérielle.

La Méthyldopa est un anti-hypertenseur d’action centrale, c’est-à-dire qu’il est responsable d’une inhibition au niveau du cerveau du système nerveux sympathique.

Ce médicament entraîne une inhibition des récepteurs aux imidazolines centraux (récepteurs pouvant induire la fabrication d’adrénaline ce qui est responsable d’une baisse de l’activité du système sympathique et donc d’une baisse de la pression artérielle.

De plus, l’action du système para-sympathique est proportionnellement augmentée ce qui majore la baisse de la pression artérielle et ralentit la fréquence du cœur.

Effets indésirables

Troubles cardiovasculaires : hypotension artérielle, palpitations, ralentissement de la fréquence cardiaque (bradycardie), majoration d’un syndrome de Raynaud, apparition d’oedèmes.

Troubles neurologiques: Somnolence, fatigue, maux de tête, sensation de fourmillement, syndrome parkinsonien, paralysie faciale, mouvements anarchiques, étourdissements, sensation de tête vide.

Troubles digestifs : nausées, vomissements, constipation, diarrhée, sensation de langue pâteuse, ballonnement abdominal, flatulence, survenue d’une pancréatite, d’une inflammation du colon.

Troubles psychiques : Apparition de cauchemars, états dépressifs, difficulté de concentration.

Troubles dermatologiques : Apparition d’un eczema, de bulles diffuses sur le corps (syndrome de Lyell).

Divers : gonflements des seins, apparition de seins chez l’homme (gynécomastie), congestion nasale, disparition des règles, diminution de la libido, impuissance, douleurs dans les articulations et les muscles.

Troubles biologiques : augmentation des enzymes du foie, apparition d’une anémie, diminution des globules blancs et des plaquettes.

Grossesse

Il est possible d’administrer ce produit chez la femme enceinte, en cas de nécessité.

Allaitement

Ce médicament n’est pas contre indiqué mais malgré un faible passage dans le lait aucun effet indésirable n’a été rapporté à ce jour.

Posologie

De 250 mg à 3 g/jour

Etes-vous traité avec ce médicament? Oui         Non
Si oui, quelles sont vos remarques concernant ce médicament?
Votre e-mail
 

Attention : Les descriptions des mécanismes d’action, des effets indésirables, des effets du médicament sur la grossesse et l’allaitement, ont été rédigées par l’équipe médicale.
Ces informations sont données à titre indicatif et ne sauraient mettre en cause la responsabilité des auteurs. Concernant les effets indésirables du médicament, ceux-ci sont relativement rares et dépendent de la dose administrée. Dans un très grand nombre de cas, ces effets secondaires disparaissent au bout de quelques jours de traitement ou lors de l’arrêt.
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Dernière modification de cette fiche : 14/02/2007
 
 
 Auteur : Equipe Médicale Hypertension Online



 
  Le saviez-vous ?

Parfois, de multiples poussées d’hypertension artérielle sont responsables de petits accidents vasculaires cérébraux.

Au long cours, ils vont provoquer de véritables dégâts au niveau du cerveau.

Hypertension et AVC

  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir en mangeant : apprivoisez la nourriture!

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.


      © 2000 - 2016 Viviali    Contact    Notice légale