Hypertension Online

  Partager


 
Publicité 
 
   

 

 

X - UN BON MOYEN DE CONTROLER SON HYPERTENSION ARTERIELLE: LE MATERIEL D'AUTOMESURE

10.1 - Pourquoi prendre la pression artérielle à l'aide d'un matériel d'auto-mesure?
10.2 - Le matériel d'auto-mesure
10.3 - Gonflage et dégonflage du brassard
10.4 - Région anatomique idéale pour la mesure de la pression artérielle
10.5 - La validation du matériel
10.6 - Conditions et nombre de mesures



Publicité
10.3- Gonflage et dégonflage du brassard

Cette manœuvre nécessite des précautions très particulières car elles peuvent être une source d’erreur importante.

10.3.1 - Le gonflage du brassard

Un gonflage insuffisant aboutit à une sous-estimation de la pression artérielle systolique, c’est-à-dire la pression artérielle maximale. La solution pour le matériel d’automesure repose donc sur un système d’automatisation du gonflage.

Certains appareils gonflent le brassard jusqu’à 180 millimètres de mercure, puis le dégonflent progressivement. Si cette pression est inférieure à la pression artérielle systolique, alors l’appareil gonfle à nouveau le brassard jusqu’à une pression qui est au-dessus de la pression artérielle systolique.

Certains appareils ont une possibilité de préréglage du niveau maximal de la pression, tel que 140, 170, 200 et 240 millimètres de mercure. Ainsi, lorsque le brassard se gonfle à 140 millimètres de mercure et que la pression artérielle systolique est de 190 millimètres de mercure, le brassard se regonfle à 170 puis 200 millimètres de mercure.

Les appareils de mesure très sophistiqués gonflent leur brassard progressivement et perçoivent les bruits au niveau de l’artère en même temps, de manière à stopper le gonflage dès que la pression artérielle mesurée dépasse la pression artérielle systolique.

10.3.2 - Le dégonflage du brassard

Il doit également être très minutieux de manière à ne pas commettre d’erreur de mesure de la pression artérielle.

Si le dégonflage est trop rapide, la pression artérielle systolique à tendance a être sous-estimée alors que la pression artérielle diastolique est sur-estimée.

Les meilleurs appareils d’automesure utilisent un dégonflage programmé à une vitesse de 2 millimètres de mercure par seconde. D’autres appareils programment le dégonflage sur les pulsations du cœur, mais ces appareils ne sont valables que lorsque la fréquence cardiaque est comprise entre 60 et 80 par minute.

10.3.3- Automatisation de la mesure

Très souvent, les appareils d’automesure sont automatiques, c’est-à-dire qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour débuter le gonflage. Certains appareils sont même dotés d’un système de mesure de la pression artérielle en série, provoquant par exemple 3 mesures d’affilées.

Le matériel d'auto-mesure

Dernière modification de cette fiche : 14/02/2007

 
 
 Auteur : Equipe Médicale Hypertension Online



 
  Le saviez-vous ?

Parfois, de multiples poussées d’hypertension artérielle sont responsables de petits accidents vasculaires cérébraux.

Au long cours, ils vont provoquer de véritables dégâts au niveau du cerveau.

Hypertension et AVC

  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir en mangeant : apprivoisez la nourriture!

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.


      © 2000 - 2016 Viviali    Contact    Notice légale