Hypertension Online

  Partager


 
Publicité 
 
   

 

 

IX - L'HYPERTENSION ARTERIELLE VUE PAR LES MEDECINS

Hypertension artérielle essentielle de l'adulte
Hypertension artérielle secondaire

A - Première cause: hypertensions endocriniènnes

1 - Acromégalie
2 - Phéochromocytome
3 - Syndrome de Cusching
4 - Syndrome de Conn ou hyperaldostéronisme primaire à rénine basse: l'adénome est curable par surrénalectomie, l'hyperplasie est rebelle à la chirurgie

B - Deuxième cause: les hypertensions artérielles rénales

1 - Hypertension artérielle par sténose de l'artère rénale: hyperaldostéronisme secondaire à rénine haute, cause la moins rare d'hypertension artérielle secondaire
2 -Hypertension artérielle par néphropathie parenchymateuse

C - Hypertension artérielle médicamenteuse ou toxique

D - Une autre cause d'hypertension artérielle: la coarctation de l'aorte




Publicité
2 -HYPERTENSION ARTERIELLE par néphropathie parenchymateuse

1) Suspicion clinicobiologique

Le bilan de l'hypertendu permet le diagnostic d'une hypertension artérielle par néphropathie: dépistage d'une protéinurie, d'une anomalie du culot urinaire et/ou du compte d'Addis, d'une insuffisance rénale chronique. L'échographie rénale, l'urographie intra-veineuse et la ponction-biopsie rénale sont les moyens du diagnostic étiologique.

2) Diagnostic étiologique

a) Toutes les néphropathies bilatérales aiguës ou chroniques

Selon la néphropathie en cause, l'hypertension artérielle apparaît précocement. Dans la néphropathie diabétique, il faut souligner l'importance du dépistage de la microalbuminurie. La néphroangiosclérose constitue un cas à part: c'est une néphropathie induite par l'hypertension artérielle où la tension intraglomérulaire est le déterminant essentiel.

b) Les néphropathies unilatérales

L'hydronéphrose peut déterminer une hypertension artérielle dont il faut démontrer le caractère rénine-dépendant si l'on envisage une cure chirurgicale.

Une atrophie rénale unilatérale par hypoplasie ou pyélonéphrite chronique souvent par reflux peut induire une hypertension artérielle. Démontrer le lien de cause à effet est parfois difficile.

NB: le petit rein peut être le fait d'une sténose de l'artère rénale!

Citons simplement l'exceptionnel hyperréninisme primaire tumoral.

3) Traitement selon le caractère uni- ou bilatéral de la néphropathie

L'hypertension artérielle d'une néphropathie unilatérale est traitée par un anti-hypertenseurs, le plus souvent un IEC (sauf dans la sténose des artères rénales). Une indication chirurgicale est retenue quand le rein est peu ou pas fonctionnel.

L'hypertension artérielle des néphropathies bilatérales est traitée par les IEC et les diurétiques.

'insuffisance rénale oblige à la réduction de posologie des IEC avec utilisation exclusive de diurétiques de l'anse. Les IEC posséderaient une capacité de néphroprotection dans la néphropathie diabétique.

Hypertension par sténose de l'artère rénale

Dernière modification de cette fiche : 14/02/2007

 
 
 Auteur : Equipe Médicale Hypertension Online



 
  Le saviez-vous ?

Parfois, de multiples poussées d’hypertension artérielle sont responsables de petits accidents vasculaires cérébraux.

Au long cours, ils vont provoquer de véritables dégâts au niveau du cerveau.

Hypertension et AVC

  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir en mangeant : apprivoisez la nourriture!

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.


      © 2000 - 2016 Viviali    Contact    Notice légale