Hypertension Online

  Partager


 
Publicité 
 
   

 

 

VIII - HYPERTENSION ARTERIELLE ET SITUATIONS PARTICULIERES

8.1 - Hypertension et sport
8.2 - Hypertension et obésité
8.3 - Hypertension et grossesse
8.4 - Hypertension et sujet âgé
8.5 - Hypertension et enfant
8.6 - Hypertension artérielle et contraception
8.7 - Influence des hormones dans l'hypertension artérielle (cas de la ménopause)
8.8 - Influence de la diététique sur les chiffres de pression artérielle
8.9 - Hypertension artérielle et diabète



Publicité
8.9 - Hypertension artérielle et diabète

L'hypertension artérielle et le diabète constituent deux facteurs de risque cardiovasculaires, responsables d'atteintes des artères.

Le risque cardiovasculaire est considérablement augmenté du fait de l'existence de ces deux pathologies, et chacune doit donc être prises en charge de façon vigoureuse.

Quelques études ont analysé le risque cardiovasculaire représenté par l'existence de ces deux maladies, mais très peu avaient pour but de se limiter à cette seule analyse. Ainsi, de très nombreux résultats d'essais cliniques sont en fait le fruit de l'analyse d'un sous-groupe issu d'une autre étude dont la population comportait, entre autres, des diabétiques.

Le diabète est responsable de l'atteinte des petits vaisseaux sanguins (atteinte micro-vasculaire), tels que ceux présents dans le rein et l'œil, mais le diabète peut également être responsable de l'atteinte de gros vaisseaux sanguins tels que les artères du cœur ou du cerveau (atteinte macro-vasculaire).

8.9.1- Effets du contrôle tensionnel chez les diabètiques

L'étude UKPDS (United Kingdom Prospective Diabetes Study) à prouvé l'effet délétère de l'hypertension artérielle chez les malades atteints de diabète non-insulino dépendant.

Cette étude, d'une durée de 8 ans, avait pour but de déterminer les complications cardiovasculaires induites par l'hypertension artérielle.

Deux groupes ont été analysés dans cette étude :

- Un groupe dont la pression artérielle est < 150/85 mmhg (n = 758), traités par IEC (Inhibiteur de conversion, captopril) et/ou béta-bloquants (atenolol),

- Un groupe dont la PA est < 180/105 mmHg (n = 390), non traités par des médicaments anti-hypertenseurs.

Les résultats sont les suivants:

Le contrôle de la pression artérielle chez le diabétique non-insulino dépendant permet de limiter:

  • L'atteinte MICROVASCULAIRE (atteinte du rein, de l'œil et des nerfs) (-37%)
  • Les AVC (accidents vasculaires cérabraux) (-44%)
  • Les décès liés au diabète (-32%)
  • La MORTALITE TOTALE

Les auteurs concluent donc que LA PRESSION ARTERIELLE EST UN FACTEUR DE RISQUE INDEPENDANT.

Ainsi, le bénéfice attendu du contrôle de la tension artérielle par l'intermédiaire d'une baisse de la pression artérielle systolique de 10 mmHg, est le suivant :

Evènement cardiovasculaire
Contrôle de la tension artérielle
(-10 mmHg)
Evènements liés au diabète
- 24%
Mortalité due du diabète
- 32%
Infarctus du myocarde
- 21%
Accident vasculaire cérébral
- 44%
Complications micro-vasculaires
- 37%
Progression de l'atteinte de la rétine
- 34%
Micro-albuminurie
- 29%
Proteinurie
- 39%


Micro-albuminurie : Présence de faible quantité d'albumine dans les urines ; Protéinurie : Existence de protéines dans les urines. Ces deux anomalies traduisent une atteinte du rein due au diabète.

8.9.2- Les objectifs tensionnels chez le diabètique

La valeur de tension artérielle à partir de laquelle est définie une hypertension est de 130/85 mmHg, d'après les principales recommendations internationales.

Au-dela de ces chiffres, un traitement médical s'impose d'emblée.

L'étude HOT (Hypertension Optimal Treatment) a analysé le taux d'évènements et la mortalité cardiovasculaires entre un groupe dont l'objectif de pression artérielle diastolique était inférieur à 80 mmHg, par rapport à un groupe dont l'objectif de pression artérielle diatolique était inférieur à 90 mmHg.

Le taux d'évènements cardio-vaculaires était abaissé de 51%, la mortalité cardio-vasculaire abaissée de 66%, dans le groupe dont l'objectif de PAD était inférieur à 80 mmHg, par rapport à l'autre groupe.

8.9.3- Choix du traitement anti-hypertenseur

- Les études UKPDS (United Kingdom Prospective Diabetes Study) ont comparé l'efficacité et l'observance d'un traitement par béta-bloquant (aténolol) ou inhibiteur de l'enzyme de conversion (captopril).

Ces études ont montré que ces médicaments ont des effets similaires sur la pression artérielle, la mortalité et la morbidité cardio-vasculaires.

- Les médicaments diurétiques ont également une réelle efficacité sur l'hypertension artérielle des malades diabétiques, comme en témoignent les résultats de l'étude SHEP (Systolic Hypertension in the Elderly Program). Cette étude a en effet démontré que l'administration d'un traitement diurétique, éventuellement associé à un traitement par béta-bloquant (aténolol) permettait de réduire de 34% le taux d'évènements cardio-vasculaires sur 5 ans, par rapport au groupe « placebo ».

- Enfin, l'étude CAPPP (Captopril Prevention Project) montre qu'un inhibiteur de l'enzyme de conversion, le Captopril, est plus efficace sur la mortalité et les évènements cardio-vasculaires, que les traitements diurétiques ou béta-bloquant.

- Concernant les traitements inhibiteurs calciques, les études ABCD (Appropriate Blood Pressure Control in Diabetes), SYST-EUR (Systolic Hypertension in Europe Trial) et FACET (Fosinopril versus Amlodipine Cardiovascular Events randomized Trial), montrent un moindre effet des inhibiteurs calciques par rapport aux substances pharmacologiques décrites ci-dessus.

CONCLUSION

Il est très important de veiller à ce que la pression artérielle ne dépasse pas 130/80 mmHg s'il existe un diabète.

Au-dela de ce chiffre, le risque cardio-vasculaire devient alors très important et il est ainsi impératif d'avoir recours à un traitement anti-hypertenseur qui reposera éventuellement sur l'administration de plusieurs classes de médicaments (diurétiques et inhibiteurs de l'enzyme de conversion par exemple).

Le contrôle des chiffres de glycémie et de tension artérielle sont essentiels à la prise en charge du diabète. De même, la maîtrise des facteurs de risque cardiovasculaire en général est majeure pour abaisser le risque cardiovasculaire global.

Aussi, il est souvent nécessaire s’associer au traitement anti-diabétique un traitement contre le cholestérol (« une statine »).

 
Influence de la diététique sur la pression artérielle

Dernière modification de cette fiche : 27/01/2008

 
 
 Auteur : Equipe Médicale Hypertension Online



 
  Le saviez-vous ?

Parfois, de multiples poussées d’hypertension artérielle sont responsables de petits accidents vasculaires cérébraux.

Au long cours, ils vont provoquer de véritables dégâts au niveau du cerveau.

Hypertension et AVC

  Autres sites santé

MangerMaigrir.fr
Maigrir en mangeant : apprivoisez la nourriture!

Medinfos.com
Plus de 200 fiches
médicales en ligne.

e-Cardiologie.com
Toute la cardiologie expliquée et illustrée.


      © 2000 - 2016 Viviali    Contact    Notice légale